« Adieu les cons » en salles le 21 octobre

Albert Dupontel, depuis toujours, a su cultiver un univers foutraque, ouvertement anar, complètement branque en hommage à ses maîtres du déjanté baroque. Une réelle volonté de s’affranchir d’un carcan étouffant. « Adieu les cons » en salles dès le 21 octobre assure un mélange complexe d’une réelle réussite et d’une naïveté touchante.